fbpx

Jennifer, au-delà de ses casquettes d’auteur, conférencière internationale et formatrice, est aussi « Blue Chief Happiness Officer ».

Passionnée par l’humain et la singularité de chacun, elle a décidé d’utiliser les sciences modernes, la psychologie positive, les outils du life designing, de la permaculture appliquée au travail ou encore le biomimétisme pour impulser une dynamique de bonheur au travail durable qui répond aux défis environnementaux, sociétaux et économiques.

Elle nous partage dans ce nouvel épisode du Podcast Génération C.H.O. ses convictions pour que le bonheur fasse partie intégrante du travail et pour que chaque individu et entreprise devienne une solution pour le monde.

Selon elle, tendre vers de plus en plus d’authenticité et de diversité c’est ce dont le monde a besoin. Il faut valoriser l’importance de chaque vie.

On a besoin de cette diversité et de la valeur ajoutée de chaque individu.

Jennifer Vignaud

Dans son approche, Jennifer nous raconte comment elle se sert du Life Designing pour ré-apprendre à chacun comment « Créer sa vie« , forte d’un constat qu’il y a un réel problème dans notre façon d’appréhender le travail et notre orientation professionnelle. Et il est essentiel selon elle de créer une nouvelle approche du travail qui ait plus de sens. En commençant par considérer les demandeurs d’emploi comme de vrais offreurs de talents.

C’est quoi le Life Designing ?

Le Life Designing s’applique dans une démarche d’orientation où l’on va s’interroger sur « qui je suis vraiment« . Cela commence au stade de l’orientation scolaire jusqu’au projet de reconversion professionnelle.

C’est se demander « qui je suis » et « comment je peut être moi-même »… pour le traduire ensuite en un métier, un projet d’entreprise ou intrapreneuriat.

Voici 6 principes du Life Designing pour se créer une vie professionnel riche de sens pour soi et pour le monde.

Jennifer nous invite à commencer par cette première question :

« Qui es-tu ? » Puis se demander ensuite « qu’est ce qui te motive intrinsèquement ? »  » qu’est ce qui t’enthousiasme ?« 

Les recherches en neurosciences nous montrent que notre cerveau se développe là où on l’utilise avec enthousiasme. C’est fantastique !!

Jennifer Vignaud

Une approche nouvelle du travail

On est dans une phase de transition sur ce sujet du bien-être au travail. Et il y a une réelle volonté de faire autrement et d’avoir une approche nouvelle sur ce sujet.

Il faut voir le Bonheur au Travail de façon durable et l’intégrer dans une axe éthique et environnemental.

Il faut permettre à l’entreprise de réfléchir à son impact sur le territoire, réfléchir sur les méthodes de gouvernance, la gestion des salaires… Et permettre aux salariés de travailler dans des organisations qui ont un réel impact positif et qui sont portées par des choses qui ont du sens au delà de soi-même et de l’organisation elle même.

Le Blue Chief Happiness Officer

C’est pour cette raison que Jennifer a créé sa démarche de Blue Chief Happiness Officer. Une démarche qui s’inscrit dans la continuité de la blue economy et du biomimétisme en intégrant la nature dans l’appréhension même du travail.

Pour elle, c’est une évidence ! Ça ne sert à rien de travailler sur le bien-être au travail, si on ne réfléchit pas aussi à son impact environnemental !

Les futures C.H.O. doivent être engagés éthiquement et écologiquement ! C’est indispensable et urgent. A la fois pour la planète, pour les entreprises et les personnes.

Il est impératif de tenir compte de ses trois leviers en même temps :

  • L’épanouissement de l’individu
  • Le développement des organisations
  • Et celui de la planète

Et c’est en intégrant la planète dans sa démarche que l’on nourrit les deux autres dimensions individuelles et organisationnelles.

Le Blue C.H.O a ce rôle de prendre soin de l’humain, lui permettre de faire émerger son plein potentiel, dans un écosystème qui est l’entreprise, prendre soin de redonner du sens à ses actions, agir sur la motivation…

Cela impactera ainsi l’organisation, qui est un individu en soi, avec son histoire, ses racines. Et prendre soin de la planète et permettre aux salariés de travailler dans une structure qui a un impact positif sur la planète.

Pour Jennifer, il n’y a pas UNE définition du CHO. Chacun dessine les contours du métier selon son engagement, sa personnalité, sa singularité.

Le C.H.O. doit incarner qui il est, à sa manière. Incarner ce en quoi il croit, porter son message, porter une approche du travail qui est du sens pour lui et pour le monde, et faire le pont entre les individus.

Le C.H.O. c’est un peu comme un maître de permaculture…

Jennifer Vignaud

Et pour les personnes qui sont à des années lumières du sujet du bonheur au travail, qui sont réticences à ce sujet, c’est aussi à nous, aux C.H.O., de tendre la main et faire un pas pour parler le langage de l’autre et aider ces personnes à comprendre notre cause, notre intention sur ce sujet du bien-être au travail.

Il faut aider ces personnes, les écouter faire un pas vers elles et poser des graines, penser petit pas, pour inscrire le bonheur au travail de façon durable. Bref… faire sa part 🙂

Le mot de la fin

Vous êtes unique ! Alors rendez-vous compte de votre valeur ajoutée parce qu’on a besoin de vous dans votre singularité !

Jennifer Vignaud

Un immense merci à elle pour cet échange 🙏

Pour retrouver Jennifer :  https://www.humean.org/ .


Bonne écoute du podcast 😉


Et si vous voulez m’aider à faire connaître le podcast, n’oubliez pas de me laisser un avis.

Rendez-vous sur votre plateforme d’écoute préféré (ItunesSoundcloud…), abonnez-vous et laissez moi un message personnel que je lirai peut-être sur un prochain épisode 😉

Recevez gratuitement votre e-book :
"Osez le bonheur au travail en 2020"